dimanche 31 juillet 2011

À la campagne

Depuis quelques jours, nous sommes à la campagne : 2 jours à Padirac chez mes parents et en ce moment et pour 10 jours dans la famille de Frank au complet.
Joli papa qui habite aux Antilles a eu la bonne idée de se faire construire une maison à 10 kms de Monbazillac et 15 kms de Bergerac, en plein coeur du vignoble.

Et qu'est-ce qu'on fait à la campagne? On se balade, on mange bien, on boit bien, on fait la sieste, on lit des magazines de filles, on ramasse des prunes, bref on prend du bon temps.
Visite de la ville d'Eymet.
Installation de la piscine olympique.
Joli papa, je l'aime bien mais c'est quand même un sadique avec son attrape-mouches!
Promenade à Bergerac.
Rencontre de Cyrano.
Bière en terrasse.
Et grande surprise, le Québec nous a suivi jusqu'ici avec de nombreuses vitrines décorées et même des drapeaux en pleine rue! Plusieurs villages du coin sont également jumelés avec des villages québécois.

La belle ville d'Angers

Angers est une ville où j'ai toujours eu plaisir à aller. J'aime le côté propret, l'architecture, les belles boutiques.
On peut juste regretter le côté un peu bétonné de la ville depuis l'arrivée du tramway.
Et puis Angers, c'est surtout pour rendre visite à ma grande-tante pied-noire de 96 ans qui a encore eu l'énergie de nous faire notre pâtisserie arabe préférée : les cornes de gazelles.
Et cette fois j'ai pris la recette car même si je déteste cuisiner je crois que pour faire des cornes de gazelles je pourrai faire une exception!

vendredi 29 juillet 2011

Dernier jour à Paris

Hammam à la Mosquée de Paris pour Frank et massage ayurvédique pour moi pour notre dernier jour à Paris puis dernière balade.

À Beaubourg.
Musique mongole.
Fresque bien gardée.
Incontournable fontaine. 
Sur une scène FNAC de l'Hôtel de Ville, Catherine Ringer répète en toute décontraction.
Par contre son chien se la pète un peu...
Je laisse leur plage aux Parisiens.
Nous avons passé une agréable semaine en "pélerinage" à Paris. Par contre les trains de banlieue ne nous manquent vraiment pas!

Ah, Paris...

Nous sommes allés à l'Institut du Monde Arabe voir Mobile Art.
C'est une structure mobile créée par l'architecte anglo-irakienne Zaha Hadid pour Chanel.  
En pleine crise et après seulement 3 haltes à Hong Kong, Tokyo et New York, la maison de couture en a fait don en début d'année à l'Institut du Monde Arabe.
A l'intérieur, le décor est très futuriste et on y découvre avec un audioguide les maquettes des différents projets de Zaha Hadid réalisés un peu partout dans le monde.
Virée dans le quartier des Halles (en travaux) pour du shopping et une toile. 
Fin de soirée très réussie avec la pièce de théatre Le Repas des fauves qui nous avait été vivement recommandée. 
Avec 3 Molières obtenus en 2011, c'était une valeur sûre et nous sommes repartis enchantés.

jeudi 28 juillet 2011

On se culture à Paris

Nous sommes allés visiter le musée Cernuschi qui fait partie des 11 musées gratuits de la Ville de Paris.
C'est une très belle demeure en bordure du parc Monceau avec de superbes pièces qui viennent d'un peu partout en Asie.
Nous nous sommes ensuite fait plaisir chez Flam's avec des flammekueche qui n'ont rien à voir avec celles que nous pouvons trouver à Montréal.
Promenade sur l'avenue Montaigne pour admirer voitures
et boutiques de luxe.
Visite du Musée du quai Branly avec les collections permanentes mais surtout les 2 expositions :
sur les Dogons
et sur les Mayas.

samedi 23 juillet 2011

Musée Rodin et théatre

Nous sommes allés visiter le musée Rodin (1840-1917) avec un rayon de soleil.
Le jardin est très agréable, avec une roseraie et des sculptures en bronze disséminées un peu partout.
La couleur du ciel montre qu'une fois de plus le temps se gâte.  
Autant la bâtisse est magnifique de l'extérieur, autant elle est dans un piteux état à l'intérieur (toiles d'araignées, plancher croche, peinture craquelée qui tombe du plafond, sculptures mal mises en valeur), quel dommage! 
On trouve pourtant de magnifiques pièces très connues comme le baiser,
ou le cri.
Mais celui que tout le monde est venu voir, c'est le Penseur.
Nous nous sommes ensuite rendus dans un tout petit théatre de 45 places pour voir la pièce Cuisine et dépendances écrite par Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri.
Au premier rang, quasiment sur les acteurs, j'ai beaucoup aimé la pièce même si Monsieur mon mari trouvait cela souvent surjoué.