jeudi 31 mars 2016

Sugar Sammy en rodage tranquille

Parce que Sugar Sammy est un humoriste qui aime les défis, il tentera très prochainement sa chance en France, après un succès énorme au Canada, aux États-Unis et même en Inde.
source : sugarsammy.com
Exporter un spectacle demande des ajustements, c'est pourquoi Sugar Sammy proposait de se roder à l'Union Française de Montréal, afin d'affiner ses blagues, sketchs, jeux de mots, en présence de citoyens français uniquement (le passeport était de rigueur).
Trois spectacles-laboratoires se sont donc tenus courant mars au bar de l'Union Française, qui ne comptait que 50 places, vendues 6$ seulement (verre de vin inclus). Une vraie aubaine pour observer comment l'humoriste a cerné la France durant ses séjours outre-atlantique
Même si nous l'avions déjà vu il y a presque 3 ans pour son show en franglais You're gonna rire, Sugar Sammy nous a fait mourir de rire ce soir-là encore. Pourquoi? Parce que c'est un maître du stand-up à l'américaine. Il improvise, teste des choses audacieuses, ne rate aucune opportunité de faire participer le public et de s'en moquer. Il joue, s'amuse et ça transparaît. L'humoriste est vif, les blagues sont franches et souvent sans concession, même si des thèmes moins faciles comme l'immigration, la religion ou encore le sexe sont abordés. Il ne semble pas avoir de tabous, et on adore.

Je pense sincèrement que Sugar Sammy connaîtra du succès en France pour trois raisons :

  1. Le stand-up : c'est un style encore rare en France, et il le maîtrise à merveille.
  2. Son style : Sugar Sammy est corrosif, incisif, moqueur... n'aurait-il pas des origines françaises?
  3. Le décalage : il est évident qu'il ne connaît pas aussi bien la culture française que des humoristes français, mais ce décalage et sa vision de la France vont vous faire rire, aux éclats j'espère, mais aussi réfléchir.
Je ne peux que vous recommander d'aller le voir à Paris dès qu'il y mettra les pieds!


Sugar Sammy
Du 14 au 23 avril 2016
Ce n'est que le début!

By Frank ;-)

mardi 29 mars 2016

La fameuse Chasse aux cocos du Parc Molson

Pour une fois, nous étions à Montréal pour Pâques et nous avons pu participer à la fameuse Chasse aux cocos organisée depuis 3 ans au Parc Molson par les commerçants de Beaubien Est.
Tellement fameuse qu'il fallait aller chercher les billets 2 semaines avant au Cinéma Beaubien et qu'ils se sont vendus comme des petits pains chauds. 5$ bien investis pour une super activité dont Liam se souviendra longtemps.
Dès notre arrivée, des barbes à papa étaient offertes aux enfants
et 2 maquilleuses les attendaient avec différents modèles.
Puis un tirage a eu lieu parmi les 200 inscriptions avec 14 prix de présence offerts par les commerçants : 50$ pour aller manger Chez Régine (enfin ça ne dispense pas de faire la lonnnngue file), 4 billets pour le Cinéma Beaubien, 2 coupes de cheveux pour le prix d'une, un chocolat... et figurez-vous que nous avons été tirés au sort et que nous avons gagné un massage de 45 minutes d'une valeur de 58$ chez Un pas vers soi!
La chasse a ensuite été officiellement lancée : 100 enfants de 2 à 5 ans d'un côté du parc et 100 de 6 à 10 ans de l'autre pour retrouver 12 œufs portant le numéro d'inscription de l'enfant. C'était amusant, pas de cohue ni de gens qui se tapent dessus ou volent les œufs des autres (le fiasco du Cocothon de Laval en 2014 a marqué les esprits!) et trouver 12 œufs parmi 1 200 sur un sol aussi glissant qu'une patinoire, c'est un vrai challenge qui nous aura pris une trentaine de minutes.
Une fois nos 12 œufs trouvés, on les range dans une boîte et l'enfant reçoit ses cadeaux : un magazine de son choix,  2 sacs de friandises... et une brosse à dents offerte par Uniprix qui m'a bien fait rire!
Le Cinéma Beaubien offre une place à chaque enfant ainsi qu'à un parent (et même 2 si des places se libèrent) pour une séance surprise à 12h30. Nous avons eu le temps de bruncher rapidement chez La Grand-Mère Poule avant le film La grande aventure de Maya l'abeille qui a plu à toute la famille.
Bravo aux organisateurs pour cette très belle activité familiale et vivement l'année prochaine!
Pour plus de photos, c'est ici.

lundi 28 mars 2016

Une nuit au Château Frontenac

Pour le 125e anniversaire du Château Frontenac, la promotion du black friday, une nuit à 123$, nous a définitivement convaincus d'aller enfin tester cet hôtel emblématique de Québec.
Arrivés en début d'après-midi pour pouvoir profiter des installations de l'hôtel, nous n'avons pas stationné notre voiture à l'hôtel car le prix qui comprend le voiturier est un peu dingue : 34$ pour 24h en plus du fait que comme la plupart des clients arrivent et partent en même temps, l'attente peut être longue. Nous avons donc utilisé un des nombreux stationnements souterrains du Vieux-Québec tout proche à 15$ les 24h.
Check-in rapide à la réception avec un accueil professionnel mais expéditif : nous avons reçu la carte de notre chambre sans plus d'explication sur l'hôtel ni même une carte de la ville. Nous avons toutefois eu la chance de pouvoir nous installer dans notre chambre avant l'heure habituelle (14h30 au lieu de 16h).
Les magnifiques salons dans le lobby.
Les ascenseurs pour monter à notre chambre.
L'hôtel est immense: 611 chambres et suites. Les couloirs sont donc à la grandeur de l'hôtel, interminables.
Évidemment, pour 123$, nous n'avons pas eu de suite, mais une chambre standard. Et voici notre avis sur la chambre :

Les + : 
  • une literie impeccable
  • la propreté
  • les amenities de la salle bain d'excellente qualité
  • une TV immense
  • thé et café à disposition (même si la Tassimo a nécessité un peu de nettoyage...)

Les - :
  • la taille relativement petite de la chambre
  • le wifi est payant : pour un hôtel de ce standing, je trouve cela aberrant
  • un système de chauffage/climatisation un peu désuet, difficile à régler
  • 9$ la bouteille d'eau, un mini-frigo au contenu exorbitant, frigo qu'il n'est pas permis d'utiliser à moins de consommer (pas facile pour stocker du lait pour les jeunes enfants) à moins de le faire vider par le service d'étage (prix : 30 CAD)
  • une salle de bains propre mais sans grand confort




Notre vue sur la cour intérieure du château était plutôt intéressante. Les meilleures vues sont bien évidemment pour les chambres plus chères des étages supérieurs.
Direction la magnifique piscine intérieure et le jacuzzi où deux sauveteurs sont présents en permanence pour surveiller les baigneurs. À noter que les vestiaires luxueux sont équipés d'un hammam et tout le nécessaire pour se refaire une beauté.
Plutôt que de souper à l'hôtel ($$$), nous sommes allés nous promener dans le Vieux-Québec et avons mangé dans un restaurant de la rue Saint-Jean.
Après une excellente nuit dans notre rôle temporaire de châtelains, petit tour de la propriété après une deuxième baignade dans la piscine.

Nous étions très impatients de tester cet hôtel, et nous sommes ravis d'avoir pu le faire. Pour reprendre la comparaison d'une amie qui revient tout juste de sa fin de semaine au Château Frontenac, on a l'impression d'embarquer à bord du Titanic mais que l'on est traité comme des passagers de 3ème classe.
L'hébergement pur dans des chambres standards laisse vraiment place à amélioration et ne valait clairement pas plus que ce que nous avons payé (le tarif régulier est de 271$ taxes comprises, nous avons payé 145$).
Nous nous attendions clairement à mieux de ce fer de lance de l'industrie hôtelière québécoise qui fait partie du réseau Fairmont. Mais il est évident qu'il n'y a pas meilleur emplacement pour séjourner à Québec, dans un cadre historique incomparable.

By Frank ;-)

dimanche 27 mars 2016

Ciel! Le bistro-bar tournant de Québec

Quand nous sommes allés à Québec en février, nous avions cherché un restaurant original ou nous pourrions bruncher. Nous avons alors découvert que l'hôtel Concorde, qui longe les Plaines d'Abraham, abritait un restaurant tournant au 28ème étage, le bistro-bar Ciel!
Depuis notre table, nous avons profité du magnifique panorama que cette altitude propose. Et comme les tables sont installées sur un plateau tournant, on jouit d'une vue à 360 degrés. Il faut compter environ 90 minutes pour faire le tour au complet, donc largement le temps de déguster son brunch.
Vue vers l'Ouest : le quartier Montcalm.
Vue vers le Nord: le Vieux-Québec et le château Frontenac, Levis à droite et l'île d'Orléans au fond.
Vue vers l'Est : le fleuve St-Laurent charriant de magnifiques plaques de glace. Un véritable spectacle!
Vue vers le Sud-est: une partie des Plaines d'Abraham et le St-Laurent.
La vue est belle certes, mais nous étions là pour manger, hein! Le brunch 3 services coûte entre 19$ et 24$, et 10$ pour les enfants.
Smoothie du jour.
Bol de chocolat chaud.
Yogourt, fruits et sirop d'érable, parsemé de menthe. Le mélange de saveurs était exquis.
Omelette à la ricotta, poivrons, asperges et jambon, roquette, pommes de terre et rôties.
Le croque-déjeuner à Stéphane: smoked-meat maison, béchamel, champignons recouvert d'un œuf, pommes de terre.
En dessert, gâteries sucrées : financiers et pâtes de fruits.
La cuisine authentique du chef a satisfait nos appétits, avec excellent rapport qualité-prix. Le panorama et l'excellent service en font un point d'intérêt incontournable.
Un arrêt s'impose lors de votre prochaine visite à Québec!
28e étage de l'hôtel le Concorde
1225, Cours du Général de Montcalm

By Frank ;-)