jeudi 31 janvier 2013

Regarde Maman, Je Danse

Je gagne régulièrement des places de cinéma, mais cette fois c'était une paire de billets pour une pièce de théatre qui a particulièrement attiré mon attention : Regarde Maman, Je Danse.
 
Autant on allait souvent au théatre en France, autant c'est rare à Montréal car je ne trouve pas souvent mon bonheur et que les places sont quand même assez chères : 38,50$ la place par exemple pour cette pièce qui se joue au Théatre La Chapelle du 29 janvier au 9 février.
 
C'est un one wo(man) show, mettant en scène Vanessa Van Durne, une actrice belge de 65 ans bien connue dans son pays (théatre, radio, écriture pour la télé...) qui est née homme. Cette pièce qu'elle a écrite est autobiographique et l'actrice nous raconte de façon à la fois crue et touchante, avec de jolies touches d'humour, son changement de genre.
 
On se rend compte à quel point ce chemin a été difficile pour Vanessa mais aussi pour ses parents qui aiment malgré tout cet enfant si différent. Quel courage il a fallu pour changer de sexe en 1975 à Casablanca, s'accepter et se faire accepter! On sort de cette pièce bouleversé et on réalise à quel point il peut parfois être difficile de trouver sa place dans la société. 

lundi 28 janvier 2013

Match des Canadiens

Hier soir, nous sommes allés tous les 3 voir notre premier match des Canadiens. Ces derniers jouaient contre les Devils de New Jersey.
Les prix des billets commencent à 43$ et peuvent aller jusqu'à 200 ou 300$. Quand on y va juste en curieux, les places les moins chères font très bien l'affaire : on est tout en haut, on a une vue d'ensemble et ça ne doit pas être si mal car on est au niveau des journalistes.
Ce n'est pas que du sport, c'est un vrai show! Ça commence par la présentation de chaque joueur. 
Puis on a droit à l'hymne des 2 équipes en version karaoké. 
Et c'est parti pour 3 périodes de 20 minutes. 
Les Devils du New Jersey ont un gardien de but particulièrement doué, Martin Brodeur... un Québécois! Du coup, on entendait nos voisins de stade crier régulièrement des phrases du genre "Brodeur, décâlisse chez nous"!
Autant je n'arrive pas à me concentrer quand je tente de regarder du hockey à la télé, autant dans un stade, on se laisse très vite prendre au jeu. 
Et puis à chaque arrêt de jeu, on nous diffuse de la musique bien punchy donc on ne s'ennuie pas une seconde. 
 
Comme nos voisins, de nombreux supporters portent les chandails de leurs idoles. En tout cas, merci à eux car on a bien révisé nos sacres : cibole, câlice, ciboire, crisse, simonaque, tabarnak... Sans parler du fameux "envoie donc (vas-y)" qui se prononce "enweille don'"!
Il y a également quelques jeux organisés pour faire gagner des cadeaux au public : répondre à des questions sur le hockey, danser de la façon la plus ridicule, faire le plus de bruit...
On a même une prof d'Énergie Cardio qui a tenté de faire bouger le public! 
Bref, c'est très familial et bon enfant. Il y a même des zones "famille" avec jeux pour les enfants, passage de la mascotte Youppi, stand de maquillage...
On ne regrette pas d'avoir emmené Liam qui n'a pas perdu une miette du spectacle (qui a pourtant duré 3 heures) et qui a bien fait rire nos voisins tant il applaudissait! 
Nous avons passé une belle soirée, sans compter que les Canadiens ont remporté - contre toute attente et sur le fil du rasoir - 4 à 3. 
GO HABS GO!!!

samedi 26 janvier 2013

Happening gourmand 2013 : Méchant Boeuf

Pour cette 6ème édition du Happening gourmand qui a lieu du 10 janvier au 3 février, nous sommes allés tester Méchant Boeuf.
C'est une brasserie chic du Vieux-Montréal où un DJ assure l'ambiance musicale en soirée. Nous qui nous moquions des québécois il y a 3 ans, nous prenons goût à souper tôt, surtout avec un bébé. Notre réservation était donc faite pour 17h45!
Et puis chez Méchant Boeuf, ça a du bon de venir tôt car les cocktails sont à 7,50$ au lieu de 10,50$ de 5 à 7. Nous en avons donc profité pour trinquer aux 12 ans de notre couple!
Donc pour 23$, j'ai choisi : Arancini de betterave, fomage de chèvre, pesto de roquette. Original et bon.
Tataki poché de saumon en tempura, purée de racine de persil, gremolata. J'ai bien apprécié ce plat et découvert la purée de racine de persil qui ressemble à s'y tromper à une purée de céleri.
Et pour finir, photo pourrie mais tiramisu réussi.
 
Une bonne brasserie mais pour 4$ de plus, autant aller au restaurant Verses juste à côté qui est définitivement le meilleur restaurant du quartier.

vendredi 25 janvier 2013

Glissades à Valcartier

De Québec, nous sommes allés passer la journée au Village Vacances Valcartier qui se présente comme "le plus grand centre de jeux d'hiver en Amérique".
Et effectivement c'est immense : plus de 35 glissades  sur un joli domaine boisé.
On se croirait dans une station de ski alpin, avec des remontées et des pistes avec plusieurs niveaux de difficulté.
Les remontées sont des bouées tractées par un fil dans lesquelles on s'assoit (pas toujours du 1er coup) tout en tenant à la main sa propre bouée.
Et c'est parti pour la descente : en bouée, en tornade ou en rafting, le moins qu'on puisse dire c'est que ça brasse!
On peut aussi s'amuser à attacher plusieurs bouées ensemble (parfois jusqu'à 8) pour rester en gang.
Le clou des glissades c'est l'Everest, une fois tout en haut mieux vaut ne pas avoir le vertige...
C'est la plus haute glissade d'accélération en Amérique avec ses 33,5 mètres de hauteur. Sensations fortes garanties.
Après tout ça on a bien mérité une petite tire d'érable pour nous remettre de nos émotions.
Liam a également trouvé son bonheur avec les glissades de l'aire de jeux pour enfants qu'il n'a cessé de monter et descendre.
On peut profiter longtemps des glissades car les pistes sont éclairées jusqu'à 22 heures. Pour 34$ par personne, on a passé une excellente journée avec des installations de qualité.

Maintenant on a hâte de revenir en été car le Village devient un parc aquatique avec glissades d'eau cette fois, piscine à vagues et bien plus encore...

mardi 22 janvier 2013

Chalet Stoneham-et-Tewkesbury

Nous avons passé une chouette fin de semaine entre amis dans un "chalet" près de Québec.
L'endroit était superbe et bien sûr il y avait l'indispensable jacuzzi...
Bonne bouffe, raquettes et beaucoup mais vraiment beaucoup de neige! 
Du coup les paysages étaient magnifiques. 
Le départ a été difficile, surtout pour notre voiture qui ne voulait plus monter la petite pente qui nous menait à la route. 1 heure de travail d'équipe pour la faire avancer sur la glace! 

jeudi 17 janvier 2013

Les Jardins Urbains - épicerie bio en ligne



Nous avons testé les courses en ligne avec Les Jardins Urbains. Ce sont plus de 2 hectares et 15 serres à 20 minutes de Montréal et une épicerie de produits bios et locaux spécialisée dans la vente en ligne.
 

Sur le site, on trouve plus de 2 000 produits venant des Jardins Urbains mais aussi de 40 producteurs locaux.
 
Boulangerie, fruits, légumes, viandes... on passe rapidement d'une rubrique à l'autre et on peut suivre en direct le montant de notre panier sur le côté.
 
La livraison est gratuite mais il faut commander 60$.
 
Bilan : plutôt mitigé. Je trouve que les prix de la viande par exemple sont raisonnables mais beaucoup moins ceux du poisson ou des fruits et légumes qui sont bien plus chers que les prix du marché.
 
Côté livraison, il est agréable de se faire livrer en soirée ou le week-end mais il faut leur laisser 24 à 48h pour la préparation de la commande. Résultat, j'ai passé ma commande vendredi en soirée, sur le site je pouvais choisir une livraison le lendemain mais une fois ma commande passée, j'ai reçu un courriel me disant que je ne pourrai pas être livrée avant le lundi.
 
Autre point, sur le formulaire d'inscription, on devait accepter ou non les substitutions, du genre j'achète des tomates rouges et on me les remplace par des jaunes. Pas de problème pour moi. Mais 2 heures avant la livraison, on m'a prévenue que ma tourtière aux gibiers en spécial à 9$ était remplacée par un cipâté au gibier à 15$ et là ça me plaît beaucoup moins...
 
Bref, bon pour dépanner une fois de temps en temps mais pas plus.

mardi 15 janvier 2013

Bilan de mes lectures 2012

J'ai lu 70 livres en 2012, je crois donc pouvoir dire que la lecture est une passion. Et la Grande Bibliothèque de Montréal m'aide beaucoup : à faire des découvertes mais aussi à réserver les dernières nouveautés que je repère sur la FNAC, Virgin ou Renaud-Bray.

Je vous fais part de mes coups de coeur 2012 :

1/ Les Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin ou comment engloutir plus de 3 000 pages en 2 mois...
Quand on commence cette série, on ne peut plus s'arrêter. 8 tomes écrits entre 1978 et 2010 qui nous racontent l'histoire d'habitants de San Francisco.
Installation dans la ville, amours, carrières, homosexualité, arrivée du Sida, entrée dans la modernité... On s'attache très vite aux personnages et on prend plaisir à les suivre sur plusieurs décennies.
D'ailleurs en 2013, un 9ème tome va sortir (en anglais) : The Days of Anna Madrigal. J'ai hâte!
Passer nos vacances à San Francisco nous a donné l'impression d'être en plein coeur des livres de Maupin, sensation étrange...

2/ Découverte de Richard Collasse et de ses 3 romans : Saya, La Trace, L'Océan dans la rizière.
Lorsque Frank travaillait chez Chanel, il avait entendu parler de Richard Collasse, le PDG de Chanel Japon qui se lançait dans l'écriture. C'est au début plus par curiosité que nous avons commencé à le lire puis nous avons véritablement dévoré ses 3 romans.
Ils sont très différents et écrits dans un style clair et précis, nous faisant découvrir le Japon. J'ai trouvé son dernier roman - L'océan dans la rizière - particulièrement émouvant car il traite du tsunami du 11 mars 2011.
Espérons que ses activités professionnelles lui laisseront encore le temps d'écrire!

3/  Janet Evanovich et sa Stéphanie Plum qui m'ont amenée à lire en anglais.
Janet Evanovich semble n'écrire que des best sellers, d'ailleurs elle en a même fait un livre pour donner ses conseils : "How I write : sercrets of a bestselling author".
Je me suis laissée prendre par la série des aventures de Stéphanie Plum. Ce sont des romans policiers "pour filles" ayant pour personnage principal une chasseuse de primes plus que gaffeuse.
 
Les 9 premiers romans ont été traduits en français mais comme la suite n'était pas traduite et que ce n'est pas non plus du Shakespeare, je me suis fais violence et je me suis lancée dans la lecture en anglais.

4/ Les dix enfants que Madame Ming n'a jamais eus d'Éric-Emmanuel Schmitt : un court roman qui se lit très vite. Une dame-pipi qui s'invente 10 enfants dans une Chine où règne la politique de l'enfant unique.
Madame Ming nous raconte l'histoire de ses 10 enfants, et on se sent grandi à la lecture de ce très beau récit plein de sagesse et d'humanité.

5/ N'oubliez pas que je joue de Sonia Rykiel
Des échanges émouvants avec cette prêtresse de la mode confrontrée à la maladie de Parkinson. Comme quoi la maladie touche tout le monde, même les personnes les plus influentes.
 
Et vous, avez-vous fait de belles découvertes? J'attends vos conseils de lecture pour cette nouvelle année.

dimanche 13 janvier 2013

Élection de la meilleure galette de Montréal

Aujourd'hui, nous étions 12 adultes pour départager 6 galettes : 2 galettes maison, une de Juliette et Chocolat (frangipane et pépites de chocolat), une de Fous Desserts sur Laurier, une de Nancy sur Monkland et une de Gariépy et Fils Fins Gourmets sur Dandurand (frangipane et framboise).
Je crois que j'aurai eu ma dose pour 2013 : 6 morceaux de galettes, c'est pas rien! On se rend ainsi compte que les galettes peuvent être très différentes, que ce soit au niveau du feuilleté ou de la frangipane : plus ou moins sucrée et broyée, quantité, goût d'amande plus ou moins prononcé.
Nous avons pris notre rôle très au sérieux and the winner is... la galette de notre ami Fabien (même s'il a fait appel aux compétences de Première Moisson pour la pâte feuilletée) suivie de près par la galette de la pâtisserie Nancy.